Accueil / Personnages / Artistes / Des sculptures remarquables dans l’église Sainte-Thérèse

Des sculptures remarquables dans l’église Sainte-Thérèse

Des visiteurs venus prendre des photos, apprirent au curé de la paroisse que l’église Sainte-Thérèse abritait deux très belles statues contemporaines du célèbre sculpteur Jean Fréour.

Ce dernier aurait travaillé sur ces oeuvres vers 1955. Il s’agit des statues de la Vierge à l’enfant (bois exotique) et de saint Joseph (bois de chêne) situées dans le transept est. Elles sont de toute beauté, d’une grande finesse d’expression. Saint Joseph est un autoportrait du sculpteur.

Jean-René Fréour, né à Nantes en 1919, est décédé en juin 2010. Il a été formé à l’école des Beaux Arts de Bordeaux. En 1942, il a participé à l’exposition d’Art Breton au Musée de Rennes. C’est à cette époque qu’il est contacté par les Seiz Breur. En 1952 et 1953, il est pensionnaire de la Casa Vélasquez à Madrid avec René Quillivic autre sculpteur breton. En 1962, il a participé à l’exposition des artistes bretons au Mans. En 1967, il a reçu un prix de sculpture de l’Académie des Beaux-Arts. Il a sculpté en 2002 la duchesse Anne de Bretagne qui se trouve près du château rénové des ducs de Bretagne à Nantes.

Vierge à l’enfant de Jean-René Fréour

L’abbé Eugène Jean- Marie Le Bot sculpta d’autres oeuvres en bois : statues, bas reliefs tels les différents tableaux représentant les stations du chemin de croix et le bénitier à l’entrée. Il réalisa aussi des sculptures pour des amis de la paroisse. Ainsi cette piéta réalisée en 1945, inspirée du peintre espagnol du XVIe Luis Morales.

L’abbé Le Bot est né à Trédion le 14 avril 1900. Il fut ordonné prêtre le 12 juillet 1925 et nommé vicaire de Muzillac du 5 août 1933 au 31 août 1946. Il assura, entre autres, l’animation du patronage de la Jeanne d’Arc. Recteur de Concoret puis de Saint Dolay, il prit sa retraite à Trédion et fut rappelé à Dieu le 8 avril 1986.

Pieta de l’abbé Le Bot

D'autres articles dans cette catégorie

Anouk Aimée

Lola ! C’est d’abord sous ce vocable sulfureux que nos parents ou grands parents, découvri- rent le cinéma du Nantais Jacques Demy et Lola, alias Anouk [...]

Lire la suite