Accueil / Personnages / Écrivains / L’aventure de Tara Tari: Corentin de Chatelperron

L’aventure de Tara Tari: Corentin de Chatelperron

« Un jeune homme de vingt-six ans [en 2011] sans notion de navigation en solitaire à la voile; un bateau construit en trois mois avec de la fibre de jute et des matériaux de recuperation pour l’essentiel; huit mille milles du Bangladesh à la France à travers l’océan Indien, la mer Rouge, le canal de Suze, la Méditerrannée; six mois de navigation des rives du Gange vers la Ciotat en passant par les golfes du Bengale et d’Aden, des zones reputes pour les attaques de pirates : voici résumée l’aventure fabuleuse de Tara Tari de Corentin« .

C’est ainsi qu’est présentée l’aventure de Corentin de Chatelperron sur la 4e de couverture de son livre.

Un article lui est consacré sur Wikipedia :

« Corentin de Chatelperron, né à Vannes le 14 mai 1983, est un ingénieur français, aventurier, manager du projet Gold of Bengal.

Corentin de Chatelperron grandit à Muzillac où son père est notaire. Il effectue sa scolarité au lycée Saint-François-Xavier de Vannes puis ses études d’ingénieur à l’Institut catholique d’arts et métiers (ICAM) de Nantes, il travaille trois ans pour des projets d’écotourisme et d’éolien.

Début 2009, il rejoint le Bangladesh pour travailler dans un chantier naval moderne de production de bateaux en composite de fibre de verre, le chantier naval TaraTari. Rapidement, Corentin a l’idée de remplacer la fibre de verre (un matériau polluant à produire, importé et cher) par de la fibre de jute, une ressource naturelle locale.

Pour démontrer le potentiel du jute et trouver des partenaires, Corentin construit le petit voilier Tara Tari, premier bateau à intégrer du jute (40 % composite en jute, 60 % composite en verre) et décide de rejoindre la France à son bord. Ce périple de 6 mois en mer, plus tard baptisé « l’Aventure de Tara Tari », permet à des partenaires de rejoindre Corentin pour lancer Gold of Bengal, un projet de recherche sur l’utilisation du jute en renfort pour matériaux composites.

Pendant trois ans, une équipe de huit jeunes diplômés travaille à temps complet au sein de l’association Watever au Bangladesh sur le développement de cette innovation (recherche, prototypage, transfert de technologie).
Cette recherche donne naissance en mars 2013 à un second prototype de bateau, Gold of Bengal, 100 % composite en jute inauguré en février 2013 au Bangladesh et présenté au salon Nautic de Paris 2013.
Corentin de Chatelperron est également membre de la Société des explorateurs français ainsi que membre du conseil scientifique de l’école de design The Sustainable Design School. »

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Corentin_de_Chatelperron

Son livre est édité aux Editions La Recouvrance, 2011, ISBN 978-2-84265-702-4.

Pour suivre l’actualité des projets de Corentin :

http://goldofbengal.com/
http://lowtechlab.org/
http://nomadedesmers.org/

et l’aider
Association Gold of Bengal
Kerambart
56190 Muzillac.

D'autres articles dans cette catégorie

Emile COUE

Quand certains hommes politiques, dans leurs discours, claironnent que la situation des Français est bonne, les journalistes analysent ces propos comme de la méthode Coüé.

Lire la suite