Accueil / Personnages / Écrivains / Marie Le Franc

Marie Le Franc

Née à Sarzeau, le 4 octobre 1879, Marie Le Franc fait ses études à l’École des sœurs de Sarzeau dans le Morbihan. Elle se destine à l’enseignement et suit les cours de l’École Normale de Vannes jusqu’à dix-neuf ans. Elle devient institutrice dans le Morbihan, notamment à Muzillac. Elle part en 1905 au Canada pour épouser le journaliste québécois Arsène Bessette. Mais le mariage n’aura jamais lieu, Bessette préférant épouser une de ses collaboratrices. Elle s’établit dans la région de Montréal où elle enseigne. Fascinée par Maria Chapdelaine deLouis Hémon, elle ira sur les traces de l’écrivain et visitera les lieux de son séjour au Canada. Elle revient en France en 1929, pour continuer à écrire. Elle retournera régulièrement au Canada jusqu’en 1958. Elle décèdera à Saint-Germain-en- Laye, le 29 décembre 1964. Marie Le Franc a reçu le Prix Femina pour « Grand Louis l’innocent » en 1927. Le « Lac Vert », au Canada, a été rebaptisé « Lac Marie Le Franc » en 1934. Son livre « Au pays canadien-français » a été couronné par l’Académie française. Elle est devenue Chevalier de la légion d’honneur en 1953. La municipalité de Muzillac a donné son nom à une rue du quartier de « La Croix ».

Ses principaux livres : Grand-Louis l’innocent (1927) Helier, fils des bois (1930) Les Pêcheurs de Gaspésie (1938) Le Poste sur la dune
La Rivière solitaire Pêcheurs du Morbihan (1946) Le Fils de la forêt (1952) Enfance marine (1959)

D'autres articles dans cette catégorie

Emile COUE

Quand certains hommes politiques, dans leurs discours, claironnent que la situation des Français est bonne, les journalistes analysent ces propos comme de la méthode Coüé.

Lire la suite

Charles Géniaux

Charles Géniaux, romancier, poète, peintre et photographe, est né à Rennes le 12 novembre 1870. Son arrière-arrière-grand-père Jean Burgault, « commissaire pour surveiller les lettres et [...]

Lire la suite