Accueil / Histoire, évènements / 20ième siècle / La St Christophe 1952

La St Christophe 1952

Le défilé de la Saint-Christophe passantà l’angle de la place Saint-Julien et de la rue Richemont en 1952Photo R Pabout (droits réservés).
Le dimanche 30 juillet 1950 fut inauguré le premier pardon de la Saint-Christophe, patron des voyageurs, à Muzillac. Le rendez-vous fut fixé à 10h00 sur la place de l’Hôtel de Ville (place Saint-Julien actuelle). Des commissaires organisèrent le défilé qui par la Grand’Rue, la place du Marché, la rue du Couvent et la rue Richemont gagna l’église Sainte-Thérèse. Tous les véhicules (automobiles, motocyclettes et cycles) firent le tour de l’église et reçurent, à leur passage devant le portail, la bénédiction du clergé composé du curé Jean Turpin et du vicaire Roger Pabout. A 11h la messe du pardon fut célébrée.

Selon un article paru juin 1950 dans “Le Clocher de demain”, bulletin paroissial de cette époque, l’idée de ce pardon est venue du seul prénommé “Christophe” de la paroisse. Grâce au témoignage de son fils Michel, nous savons qu’il s’agit de Christophe Leréec marchand de vins sur la place du Marché; c’est lui qui inaugurait le défilé de cette cérémonie dans sa Peugeot 202.

Extrait du bulletin paroissial “Le Clocher de demain” – mai 1951.


Pour évoquer le commentaire de Claude Le Duigou, ci-dessus une photographie de la fanfare de la Jeanne-d’Arc sur la place Saint-Julien, devant la salle Adélaïde. Le cliché date de la fin des années 30. On y reconnaît à gauche l’abbé Le Bot. Puis, les mains dans les poches, Joseph Clodic. Au premier rang des musiciens en bout de ligne : Pierre Bocéno de Kerraut. Au deuxième rang, en deuxième position : Louis Touche.
Vous reconnaissez d’autres musiciens ? Faites le savoir !

Sources : – Bulletins paroissiaux 1950, 1951, 1952– Témoignage de Michel Leréec– Photographies de Roger Pabout

D'autres articles dans cette catégorie